Dans la catégorie :
Publié le 7 Avr 2019

Droit de préférence et honoraires d’agence

Le droit de préférence en matière de bail commercial permet au locataire de se voir adresser une offre de vente avant même toute réception d’une offre d’achat par le bailleur vendeur et de ne payer aucun frais d’agence.

En application de l’article L 145-46-1 du Code de Commerce, lorsque le propriétaire d’un local à usage commercial ou artisanal envisage de vendre celui-ci, il en informe le locataire par voie de notification et doit lui offrir la possibilité d’acheter le bien en indiquant le prix et les conditions de la vente.

Cette notification vaut offre de vente pendant un délai d’un mois.

Si le locataire souhaite acheter:

  • sans recourir à un financement, il dispose d’un délai de deux mois pour réaliser la vente;
  • en ayant recours à un financement, il dispose alors d’un délai de quatre mois pour réaliser la vente.

Toute vente réalisé sans respecter ce droit de préférence est frappée de nullité.

A ce jour, la jurisprudence a considéré que:

Dans la continuité de ce courant jurisprudentiel, la cour d’appel de Douai a considéré que l’agent immobilier doit être débouté de sa demande en indemnisation du préjudice matériel résultant de la perte de sa commission.

En effet, dans le cadre de la vente d’un local objet d’un bail commercial, le preneur ne bénéficie pas d’un droit de préemption mais d’un droit de préférence, de sorte qu’il doit se voir adresser une offre de vente avant même toute réception d’une offre d’achat par le bailleur vendeur.

Ce droit de préférence est exclusif de tout frais d’agence.

Cour d’appel, Douai, 2e chambre, 2e section, 28 Mars 2019 – n° 17/03524

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Abattement sur la valeur locative

Sauf disposition contraire, en matière de détermination du loyer du bail renouvelé, le paiement de la taxe foncière et les obligations incombant normalement au bailleur, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé et droit de préférence

EN matière de bail commercial, lorsqu’un congé avec refus de renouvellement a été délivré, le preneur perd le bénéfice du droit de préemption. Pour mémoire, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : La cession efface la faute

En cas de congé avec refus de renouvellement d’un bail commercial sans paiement d’une indemnité d’éviction, le bailleur ne peut pas invoquer contre le cessionnaire ...
Lire la suite →