Dans la catégorie :
Publié le 14 Juil 2019

Procédures collectives et irrecevabilité des procédures antérieures

Toute procédure née antérieurement à l’ouverture d’une liquidation judiciaire et relative au paiement par provision des loyers ou l’acquisition d’une clause résolutoire doit être déclarée irrecevable en raison de la règle de l’interdiction des poursuites.

En d’autres termes, l’instance en référé tendant à la condamnation du débiteur au paiement d’une provision n’est pas une instance en cours interrompue par l’ouverture de la procédure collective du débiteur, au sens de l’article L. 622-22 du Code de commerce.

Ainsi, la cour d’appel, statuant sur l’appel formé par le débiteur contre une ordonnance l’ayant condamné au paiement d’une provision, doit infirmer cette ordonnance et dire n’y avoir lieu à référé, la demande en paiement étant devenue irrecevable en vertu de la règle de l’interdiction des poursuites édictée par l’article L. 622-21 du Code de commerce .

En l’espèce, à la demande du bailleur de locaux commerciaux, un juge des référés a, par une ordonnance du 4 avril 2017 , condamné la société locataire à payer à titre provisionnel au bailleur le montant de loyers impayés et dit qu’à défaut de paiement, la clause résolutoire du bail serait acquise au 2 février 2017.

La société locataire ayant été mise en liquidation judiciaire le 24 avril 2017, le liquidateur a fait appel de l’ordonnance.

Pour fixer la créance du bailleur, l’arrêt constate que la créance est née antérieurement au jugement d’ouverture, a été déclarée et n’est pas sérieusement contestée.

En statuant ainsi, la cour d’appel a violé les articles L. 622-21 et L. 622-22 du Code de commerce.

Cour de cassation, Chambre commerciale économique et financière, 26 Juin 2019 – n° 18-16777

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Abattement sur la valeur locative

Sauf disposition contraire, en matière de détermination du loyer du bail renouvelé, le paiement de la taxe foncière et les obligations incombant normalement au bailleur, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé et droit de préférence

EN matière de bail commercial, lorsqu’un congé avec refus de renouvellement a été délivré, le preneur perd le bénéfice du droit de préemption. Pour mémoire, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : La cession efface la faute

En cas de congé avec refus de renouvellement d’un bail commercial sans paiement d’une indemnité d’éviction, le bailleur ne peut pas invoquer contre le cessionnaire ...
Lire la suite →