Dans la catégorie :
Publié le 5 Avr 2010

La saisine de la commission de conciliation est facultative

La saisine préalable obligatoire de la commission départementale de conciliation avant celle du juge des loyers n’est pas prescrite à peine d’irrecevabilité.

Comme leur nom l’indique, les commissions départementales de conciliation ont vocation à éviter toute phase contentieuse.

Ces instances paritaires sont, aux termes de l’article L. 145-35 du code de commerce, compétentes pour connaître des litiges nés de l’application de l’article L. 145-34 du code de commerce relatif à la fixation du loyer de renouvellement.

En dépit de la lettre du texte (« les litiges […]sont soumis »), depuis un arrêt de 1993, le caractère facultatif de cette saisine semble acquis.

Réserve faite, toutefois, de l’insertion dans le contrat d’une clause imposant aux parties, avant toute procédure, de tenter de se concilier.

L’arrêt rapporté réaffirme donc sans réelle surprise le caractère facultatif de la saisine de la commission, dans une formule qui, avec beaucoup de finesse, réussit à concilier la lettre du texte (la saisine préalable est obligatoire) et son esprit (la saisine n’est pas prescrite à peine d’irrecevabilité ; dans le même sens, V. déjà Rouen, 11 oct. 2007, Gaz. Pal. 2008. 2. 2681, obs. Brault ; Loyers et copr. 2008, n° 84, obs. Chavance).

Cour de Cassation, 3ème Chambre Civile, 10 mars 2010 n° 09-10344

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →