Dans la catégorie :
Publié le 8 Mar 2020

La responsabilité du Notaire-agent immobilier

Le notaire qui intervient en tant qu’agent immobilier engage sa responsabilité auprès des acheteurs qui souhaitent acquérir le fonds de commerce et les murs d’un immeuble en partie à usage d’habitation pour ne pas les avoir informé de l’inhabitabilité des lieux.

Le notaire ayant reçu l’acte de vente du fonds de commerce et de l’immeuble est en l’espèce intervenu non seulement en qualité de rédacteur d’acte mais également en qualité d’agent immobilier, la vente ayant été négociée par son intermédiaire.

Sa responsabilité apparaît engagée envers les acheteurs.

En effet, à supposer que le notaire n’ait pas été informé des projets immobiliers des acquéreurs dans le cadre de son mandat d’agent immobilier ou par l’objet de l’acte de prêt également régularisé en la forme authentique, le notaire a nécessairement su, par la qualification du bien de « maison d’habitation » telle qu’elle figure au compromis et à l’acte de vente, que les acheteurs entendaient acquérir un immeuble permettant l’habitation.

Or, la partie du bien initialement à usage de logement de l’immeuble n’était non seulement plus habitée mais également inhabitable et seule était utilisée la partie commerciale.

Ainsi, la discordance entre la situation matérielle des lieux faisant apparaître que la partie habitation de l’immeuble avait été abandonnée et la désignation du bien comme une habitation aurait dû amener le notaire à s’informer sur la situation juridique actuelle de l’immeuble.

Les acheteurs doivent être indemnisés de la diminution de prix de 9 200 euros qu’ils auraient pu obtenir s’ils avaient été correctement informés outre 2 000 euros accordés en réparation de leur préjudice moral.

Cour d’appel, Lyon, 1re chambre civile B, 25 Février 2020 n° 19/00313

Les derniers articles

Bail commercial

Bail Commercial : Réputation non écrite de la clause tunnel et plus dangereux encore ?

Cette décision rappelle qu’une clause fixant un plancher et un plafond dans le cadre d’une clause d’indexation est réputée non écrite. Pour mémoire, la clause ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé sans indemnité d’éviction

Pour un bail commercial, dans le cadre de la délivrance d’un congé sans offre de renouvellement sans paiement d’une indemnité d’éviction pour motifs graves et ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial: Procédures collectives et suspension des poursuites

En application du principe de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur est irrecevable à poursuivre son action en résiliation du bail fondée sur l’acquisition de ...
Lire la suite →