Dans la catégorie :
Publié le 21 Avr 2013

Installation des détecteurs de fumée : l’arrêté est publié

Applicable à tous les propriétaires et publié au Journal officiel du 14 mars 2013, l’arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R 129-12 à R 129-15 du Code de la Construction et de l’Habitation décrit avec précision les conditions de validité des détecteurs de fumé qui doivent êter installés dans chaque habitation au plus tard le 08 mars 2015 et les indications qui doivent appraitre dans les parties communes des immeubles.

Le décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation précisait les exigences inscrites dans la loi du 9 mars 2010 et renvoyait à un arrêté d’application à paraître. Celui-ci vient d’être publié.

Il précise les exigences auxquelles doivent répondre les détecteurs de fumée normalisés installés dans chaque logement, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement. Tout lieu d’habitation devra en effet être équipé d’un détecteur autonome avertisseur de fumée au plus tard le 8 mars 2015.

L’occupant (le cas échéant, le propriétaire ou l’organisme exerçant les activités de gestion locative sociale) s’assure de la mise sous tension du détecteur. Il présente également les mesures de sécurité à mettre en oeuvre par les propriétaires dans les parties communes des bâtiments d’habitations pour prévenir le risque d’incendie.

L’arrêté détaille également en annexes les consignes de sécurité à suivre en cas d’incendie et le modèle d’attestation que l’occupant du logement doit fournir à son assureur. L’arrêté précise enfin qu’il est interdit d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation (d’autres mesures de sécurité contre l’incendie devant être mises en oeuvre dans les parties communes).

Arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R 129-12 à R 129-15 du Code de la Construction et de l’Habitation

Les derniers articles

Bail d'habitation

Bail d’habitation : Preuve de l’usage des lieux au 1er janvier 1970

En cas de sous-location de type AIRBNB, la Ville de Paris doit rapporter la preuve de l’usage d’habitation du local litigieux au 1er janvier 1970 ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Résiliation du bail en cas de sous-location AIRBNB d’un logement social

Le bail d’ habitation doit être résilié aux torts de la locataire pour manquement à l’interdiction de sous-louer le logement. La locataire doit reverser au ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Inopposabilité du bail signé par un indivisaire

Le bail d’un bien indivis à usage d’habitation, consenti par un indivisaire titulaire de moins des deux tiers des droits indivis n’est pas nul. Il ...
Lire la suite →