Dans la catégorie :
Publié le 5 Nov 2017

Dette locative et intérêt pour le locataire de préciser l’imputation de ses paiements

Les sommes acquittées par le locataire s’imputent sur les loyers les plus anciens à défaut de clause contractuelle contraire et permet ainsi au bailleur de lutter contre la prescription quinquennale.

En l’espèce, le bail commercial conclu entre les parties ne comporte aucune disposition concernant l’imputation des paiements effectués par la locataire.

La SARL locataire sollicite, en considération de l’imputation des paiements qu’elle a effectués, que la fraction de la dette antérieure au 29 juillet 2010 soit considérée comme prescrite.

La bailleresse soutient que son action n’est pas prescrite dès lors que les paiements effectués depuis 2010 s’imputent nécessairement sur les dettes les plus anciennes.

En l’espèce, il ressort des divers décomptes produits aux débats par la bailleresse au titre des loyers et charges impayés et des propres déclarations de la SARL qu’il n’y a jamais eu interruption du paiement des loyers par la SARL entre le 28 octobre 2009 et le 24 août 2015.

Il n’est pas non plus établi que la SARL qui n’a jamais interrompu ses paiements durant cette période, ait précisé lors de ses paiements les dettes que ces derniers étaient censés éteindre.

La SARL n’a en réalité jamais contesté le principe de la créance de la bailleresse en dehors de son quantum.

Il s’ensuit que la SARL ne peut donc à ce jour se prévaloir d’une quelconque prescription pouvant faire échec à la demande en paiement du bailleur.

Cour d’appel, Poitiers, Chambre civile 2, 14 Mars 2017 – n° 16/02401

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →