Dans la catégorie :
Publié le 15 Nov 2008

Clause résolutoire acquise avant le jugement d’ouverture

La Cour de Cassation rappelle que seul échappe à la règle de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur pouvant se prévaloir d’une clause résolutoire de plein droit acquise avant le jugement d’ouverture, pour défaut de paiement de loyers antérieurs, ce qui suppose la constatation de cette acquisition, à la date d’ouverture, par une décision de justice passée en force de chose jugée.

A défaut, autrement dit, comme en l’espèce, en cas d’appel pendant à cette date contre l’ordonnance de référé, les effets du commandement de payer se trouvent neutralisés. Et cela peu important que l’ordonnance de référé soit exécutoire à titre provisoire.

Cour de Cassation Chambre Commerciale, 28 octobre 2008 n°07-17662

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →