Dans la catégorie :
Publié le 6 Nov 2008

Bail commercial et location gérance

La Cour de Cassation rappelle ici qu’il ne faut pas violer la lettre du bail sous peine d’être durement sanctionné.

Ainsi, à partir du moment ou un bail comporte la clause de l’obligation d’exploiter personnellement les lieux loués par le locataire, le contrat de location gérance préalablement signé par le preneur sans avoir sollicité l’autorisation préalable du bailleur, le locataire n’exploitant plus à titre personnel, la cour d’appel saisie d’une demande de résiliation judiciaire n’imposant pas de mise en demeure préalable a donc à bon droit prononcé la résiliation du bail commercial.

Cour de Cassation 3ème Chambre Civile, 330 septembre 2008 n°07-11459

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →