Dans la catégorie :
Publié le 31 Mar 2013

Adieu chèque de banque et espèces, bonjour virement

Le décret n° 2013-232 du 20 mars 2013 relatif aux paiements effectués ou reçus par un notaire pour le compte des parties à un acte reçu en la forme authentique et donnant lieu à publicité foncière est publié au Journal officiel du 22 mars. Ce décret est pris pour l’application de l’article L. 112-6-1 du code monétaire et financier, dans sa rédaction issue de l’article 10 de la loi n° 2011-331 du 28 mars 2011.

Ainsi, un article R. 112-5 est ajouté au code monétaire et financier. Il prévoit qu’au-delà de 10 000 €, les paiements effectués ou reçus par un notaire pour le compte des parties à un acte reçu en la forme authentique et donnant lieu à publicité foncière doivent être assurés uniquement par virement. Ce seuil est applicable du 1er avril 2013 au 31 décembre 2014. À compter du 1er janvier 2015, ce seuil sera fixé à 3 000 €.

Par ailleurs, le texte précise qu’à partir du 1er avril 2013, outre les informations habituellement fournies en vue de l’exécution d’une opération de paiement, le payeur à l’origine d’un virement prévu à l’article L. 112-6-1 précité devra transmettre à son prestataire de services de paiement son nom, le nom du bénéficiaire du virement ainsi qu’un libellé d’opération comportant l’objet du paiement et la désignation de l’acte. Ce libellé sera repris dans toute opération de paiement subséquente jusqu’à sa communication au bénéficiaire du virement par son prestataire de services de paiement.

Décret n° 2013-232 du 20 mars 2013

Les derniers articles

Bail d'habitation

Bail d’habitation : Preuve de l’usage des lieux au 1er janvier 1970

En cas de sous-location de type AIRBNB, la Ville de Paris doit rapporter la preuve de l’usage d’habitation du local litigieux au 1er janvier 1970 ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Résiliation du bail en cas de sous-location AIRBNB d’un logement social

Le bail d’ habitation doit être résilié aux torts de la locataire pour manquement à l’interdiction de sous-louer le logement. La locataire doit reverser au ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Inopposabilité du bail signé par un indivisaire

Le bail d’un bien indivis à usage d’habitation, consenti par un indivisaire titulaire de moins des deux tiers des droits indivis n’est pas nul. Il ...
Lire la suite →