Dans la catégorie :
Publié le 16 Juin 2008

Abus de droit non caractérisé

Dans cette décision, des parents constituent une SCI à laquelle ils apportent chacun la nue-propriété d’un immeuble, dont ils se réservent l’usufruit. Ils donnent à leur enfant la quasi-totalité des parts, se réservant seulement la propriété d’une part chacun.

Pour les magistrats, cette opération ne poursuit pas nécessairement un but exclusivement fiscal. En effet, selon les principes applicables en cas de démembrement de la propriété d’un immeuble, il existait un intérêt pour le donateur, de faire apport de la nue-propriété à une SCI dont il était devenu le gérant. Ainsi, la double qualité d’usufruitier et de gérant lui donnait des pouvoirs renforcés lui permettant de vaincre l’éventuel refus du nu-propriétaire d’assumer ses obligations légales.

Cour de cassation, ch. com., 20 mai 2008, n° 07-18397

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →