Dans la catégorie :
Publié le 29 Mai 2008

Abus de droit et intérêt collectif des copropriétaires

L’assemblée générale qui refuse d’autoriser un copropriétaire à effectuer des travaux destinés à rendre le lot habitable et conforme aux normes de salubrité et de sécurité commet un abus de droit.

Un copropriétaire mis en demeure par arrêté préféctoral de faire cesser toute occupation de son lot à titre d’habitation, demande à l’assemblée générale l’autorisation d’effectuer les travaux palliatifs qui la lui refuse. L’arrêté d’interdiction d’habiter est notamment motivé par l’absence d’ouverture.

Les juges du fond considèrent que le refus de l’assemblée est abusif puisqu’il abouti à empêcher le copropriétaire d’utiliser son lot à usage d’habitation. Ils passent donc outer le refus et autorisent le copropriétaire, comme ils en ont le pouvoir, à percer une fenêtre permettant au moisn l’aération de son lot.

CA Paris 23ème Chambre Sectoin B 17 janvier 2008 n°07/06323 DI Geronimo c/ Fantoni

Les derniers articles

Bail d'habitation

Bail d’habitation : Obligation de délivrer un logement décent et conséquences

Même si les critères de décence sont respectés au début du bail d’habitation, seul un cas de force majeure peut exonérer le bailleur de son ...
Lire la suite →
SCI

SCI : Conditions de la mise à disposition à titre gratuit d’un associé

Les statuts d’une société civile immobilière doivent expressément mentionner dans l’objet social la faculté de mettre un immeuble dont elle est propriétaire à la disposition ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Vente et remboursement des charges par l’ancien propriétaire

Même lorsque l’acte de vente des locaux loués stipule une clause de subrogation de l’acquéreur dans les droits et obligations du vendeur pour tout contentieux ...
Lire la suite →