Dans la catégorie :
Publié le 15 Sep 2008

Vente et rescision pour erreur

Après avoir constaté que la transaction litigieuse était, selon ses termes explicites, destinée à compenser la différence de 1m² entre la surface annoncée du bien et sa surface mesurée, la cour d’appel a retenu que cette dernière surface, déterminée conformément aux exigences des dispositions de l’article 4-1 du décret n° 67-223 du 17 mars 1967, était, en réalité, inférieure de 5,68 m² à la surface annoncée.

L’erreur ainsi caractérisée, fût-elle de droit, affecte l’objet de la contestation tel que défini par ladite transaction, de sorte que c’est sans encourir aucun des griefs du moyen que la cour d’appel a prononcé la rescision de celle-ci

Cour de Cassation Chambre Commerciale 1er avril 2008 n°06-19643

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Abattement sur la valeur locative

Sauf disposition contraire, en matière de détermination du loyer du bail renouvelé, le paiement de la taxe foncière et les obligations incombant normalement au bailleur, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé et droit de préférence

EN matière de bail commercial, lorsqu’un congé avec refus de renouvellement a été délivré, le preneur perd le bénéfice du droit de préemption. Pour mémoire, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : La cession efface la faute

En cas de congé avec refus de renouvellement d’un bail commercial sans paiement d’une indemnité d’éviction, le bailleur ne peut pas invoquer contre le cessionnaire ...
Lire la suite →