Dans la catégorie :
Publié le 16 Juin 2014

Taxe sur les micro-logements

Le décret n° 2014-549 du 26 mai 2014 est venu réévalué le plafond du prix au m² sur les micro-logements à compter duquel le bailleur est soumis à la taxe sur les micro-logements.

De manière à lutter contre la pratique des loyers très élevés de petites surfaces dans des communes classées dans des zones géographiques se caractérisant par un déséquilibre particulièrement important entre l’offre et la demande de logements, la loi de finances de 2012 a instauré une taxe sur les loyers jugés excessifs des logements d’une superficie supérieure ou égale à 14 m2.

Elle concerne les locations vides ou meublées d’une durée d’au moins neuf mois constituant la résidence principale du locataire.

Initialement, le bailleur était assujetti à cette taxe si le loyer hors charges dépassait un plafond fixé à 40 € par m² et par mois.

Le décret n° 2014-549 du 26 mai 2014 porte ce plafond à 41,37 € / m² (CGI, art. 234 et Annexe III, art. 58 P).

Décret n° 2014-549, 26 mai 2014

Les derniers articles

Bail d'habitation

Bail d’habitation : Preuve de l’usage des lieux au 1er janvier 1970

En cas de sous-location de type AIRBNB, la Ville de Paris doit rapporter la preuve de l’usage d’habitation du local litigieux au 1er janvier 1970 ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Résiliation du bail en cas de sous-location AIRBNB d’un logement social

Le bail d’ habitation doit être résilié aux torts de la locataire pour manquement à l’interdiction de sous-louer le logement. La locataire doit reverser au ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Inopposabilité du bail signé par un indivisaire

Le bail d’un bien indivis à usage d’habitation, consenti par un indivisaire titulaire de moins des deux tiers des droits indivis n’est pas nul. Il ...
Lire la suite →