Dans la catégorie :
Publié le 17 Mai 2020

Se faire justice soi-même….

Le locataire ne peut de lui même suspendre le paiement des loyers au motif que le bailleur ne ferait pas avec suffisamment de diligence les travaux sollicités, sauf à démontrer l’impossibilité totale de jouir du bien loué.

En l’espèce, la locataire ayant cessé de payer son loyer suite à un dégât des eaux n’a pas saisi les juridictions d’une demande de suspension du paiement de ses loyers.

Il n’y a donc pas lieu de déduire le montant des loyers dus des causes du commandement de payer. Il en résulte que les causes du commandement n’ont pas été apurées dans les délais légaux et que la clause résolutoire a été acquise.

Cour d’appel, Lyon, 8e chambre, 12 Mai 2020 n° 19/01964

Les derniers articles

Bail commercial

Bail Commercial : Réputation non écrite de la clause tunnel et plus dangereux encore ?

Cette décision rappelle qu’une clause fixant un plancher et un plafond dans le cadre d’une clause d’indexation est réputée non écrite. Pour mémoire, la clause ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé sans indemnité d’éviction

Pour un bail commercial, dans le cadre de la délivrance d’un congé sans offre de renouvellement sans paiement d’une indemnité d’éviction pour motifs graves et ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial: Procédures collectives et suspension des poursuites

En application du principe de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur est irrecevable à poursuivre son action en résiliation du bail fondée sur l’acquisition de ...
Lire la suite →