Dans la catégorie :
Publié le 17 Avr 2017

Procédure d’expulsion postérieure à l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire

Dans le cadre des procédures collectives, le commandement de payer et l’assignation en référé visant des loyers échus après le jugement d’ouverture de la procédure de redressement judiciaire sont valides et permettent d’obtenir la condamnation au paiement des loyers arriérés et l’expulsion du locataire.

En l’espèce, une société locataire de locaux commerciaux a été placée en redressement judiciaire par jugement du 25 octobre 2013 et un mandataire judiciaire a été désigné.

Le 9 septembre 2014, le bailleur a délivré à la société locataire un commandement, visant la clause résolutoire, de payer les loyers d’août et septembre 2014 et un solde antérieur puis a assigné en référé la locataire en acquisition de la clause résolutoire.

C’est en vain que la société locataire fait grief à l’arrêt de constater la résiliation du bail de plein droit à la date du 9 octobre 2014.

D’une part, la cour d’appel a retenu à bon droit qu’aucune disposition légale n’impose au bailleur de dénoncer le commandement de payer visant la clause résolutoire aux créanciers inscrits.

D’autre part, ayant relevé que le commandement de payer et l’assignation en référé visaient des loyers échus après le jugement d’ouverture de la procédure de redressement judiciaire, la cour d’appel a exactement retenu que les dispositions de l’article L. 622-23 du Code de commerce n’étaient pas applicables.

Cour de cassation, 3e chambre civile, 16 Mars 2017 n° 15-29206

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →