Dans la catégorie :
Publié le 7 Avr 2019

Nullité du bail et différence de superficie

L’action en nullité pour dol pour différence de superficie doit être introduite dans le délai de prescription de 5 ans à compter de la signature du bail.

Le 18 décembre 2006, un bail professionnel portant sur un cabinet d’avocat est conclu et le 25 juin 2013, les bailleurs délivrent un commandement de payer visant la clause résolutoire, puis assignent en acquisition de cette clause.

Par voie reconventionnelle, la locataire sollicite la nullité du bail pour dol, en raison d’une superficie réelle du local inférieure à celle mentionnée dans le contrat.

Mais, en retenant souverainement que la différence de 32 m2, soit 30 % de la superficie mentionnée dans le bail, ne pouvait échapper à une personne travaillant quotidiennement dans les lieux, la cour d’appel en a déduit, à bon droit, que l’action en nullité du bail, introduite par conclusions du 10 septembre 2015, était prescrite.

Cour de cassation, civile, Chambre civile 3, 24 janvier 2019 n°17-27.895

Les derniers articles

Bail commercial

Bail Commercial : Réputation non écrite de la clause tunnel et plus dangereux encore ?

Cette décision rappelle qu’une clause fixant un plancher et un plafond dans le cadre d’une clause d’indexation est réputée non écrite. Pour mémoire, la clause ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé sans indemnité d’éviction

Pour un bail commercial, dans le cadre de la délivrance d’un congé sans offre de renouvellement sans paiement d’une indemnité d’éviction pour motifs graves et ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial: Procédures collectives et suspension des poursuites

En application du principe de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur est irrecevable à poursuivre son action en résiliation du bail fondée sur l’acquisition de ...
Lire la suite →