Dans la catégorie :
Publié le 7 Avr 2019

Nullité du bail et différence de superficie

L’action en nullité pour dol pour différence de superficie doit être introduite dans le délai de prescription de 5 ans à compter de la signature du bail.

Le 18 décembre 2006, un bail professionnel portant sur un cabinet d’avocat est conclu et le 25 juin 2013, les bailleurs délivrent un commandement de payer visant la clause résolutoire, puis assignent en acquisition de cette clause.

Par voie reconventionnelle, la locataire sollicite la nullité du bail pour dol, en raison d’une superficie réelle du local inférieure à celle mentionnée dans le contrat.

Mais, en retenant souverainement que la différence de 32 m2, soit 30 % de la superficie mentionnée dans le bail, ne pouvait échapper à une personne travaillant quotidiennement dans les lieux, la cour d’appel en a déduit, à bon droit, que l’action en nullité du bail, introduite par conclusions du 10 septembre 2015, était prescrite.

Cour de cassation, civile, Chambre civile 3, 24 janvier 2019 n°17-27.895

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →