Dans la catégorie :
Publié le 11 Juin 2017

Nullité absolue de la clause d’adhésion à une association et centre commercial

Est nulle de nullité absolue la clause du bail commercial qui ne peut être divisée par laquelle le preneur des locaux dépendants d’un centre commercial entend adhérer à l’association et s’y maintenir pendant toute la durée du bail.

Si la rédaction de cette clause du bail commercial n’impose pas au preneur d’adhérer à l’association, dés lors qu’elle prévoit que « Le preneur déclare qu’il entend adhérer à l’Association« , elle contrevient néanmoins aux dispositions de l’article 11 de la Convention européenne des droits de l’homme, et de l’article 4 de la loi du 1er juillet 1901 en ce qu’elle dispose que le preneur entend s’y maintenir pendant toute la durée du bail.

En effet, aucune clause du bail ne peut obliger le preneur à maintenir son adhésion à une association pendant toute la durée du bail, une telle clause contrevenant à la liberté d’association.

Cour d’appel de Paris, Pôle 5, chambre 3, 24 Mai 2017 n°15/15282

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →