Dans la catégorie :
Publié le 26 Oct 2009

Nouveau label «haute performance énergétique rénovation»

Par décret du 29 septembre 2009, un label « haute performance énergétique rénovation » a été créé. Il atteste la conformité des bâtiments existants achevés après le 1er janvier 1948 et qui font l’objet de travaux de rénovation. Un arrêté du même jour en détermine les conditions d’attribution.

Ce nouveau label atteste la conformité à un référentiel des bâtiments existants achevés après le 1er janvier 1948 et qui font l’objet de travaux de rénovation. Ce référentiel intègre : les exigences de la réglementation thermique des bâtiments existants prévue aux articles R. 131-25 à R. 131-28 du CCH ; le respect d’un niveau minimal de performance énergétique globale et de confort d’été (consommation conventionnelle d’énergie et température intérieure conventionnelle telles que définies par l’arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1 000 m2, lorsqu’ils font l’objet de travaux de rénovation importants) ; et les modalités minimales de contrôle de conformité au référentiel « haute performance énergétique rénovation »définies en annexe de l’arrêté. Sont concernés les bâtiments à usage d’habitation et ceux destinés à un autre usage. Pour ces derniers, le label comporte un seul niveau : le label »bâtiment basse consommation rénovation, BBC rénovation 2009 ». Dans ce cadre, la consommation conventionnelle d’énergie primaire du bâtiment doit notamment être inférieure ou égale de 40 % à la consommation conventionnelle de référence.

Le label « haute performance énergétique rénovation »sera délivré uniquement aux bâtiments ayant fait l’objet d’une certification d’ouvrage portant sur la sécurité, la durabilité et les conditions d’exploitation des installations de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de climatisation et d’éclairage ou encore sur la qualité globale du bâtiment. Cette condition est également exigée pour la délivrance du label »haute performance énergétique »(HPE) régi par l’arrêté du 3 mai 2007, qui concerne les bâtiments nouveaux ou les parties nouvelles de bâtiments et comporte 5 niveaux. Le label »haute performance énergétique rénovation » sera délivré par un organisme ayant passé une convention spéciale avec l’Etat. Cet organisme devra en outre à compter du 1er octobre 2010, être accrédité selon la norme EN 45011, pour la certification, par le Comité français d’accréditation (COFRAC) ou tout autre organisme d’accréditation signataire de l’accord multilatéral pris dans le cadre de la coordination européenne des organismes d’accréditation (European Cooperation for Accreditation, ou EA).

L’organisme s’assure que les performances thermiques du bâtiment, des matériaux, produits, ouvrages et équipements satisfont aux critères d’attribution du label (matériaux d’isolation des parois, ouvrants, installation de chauffage, de refroidissement, de production d’eau chaude sanitaire, ventilation, équipements utilisant de l’énergie renouvelable ou produisant de la chaleur ou de l’électricité à partir d’énergies renouvelables). Chaque organisme devra établir un rapport annuel rendant compte de son activité au ministre chargé de la Construction.

Le label « haute performance énergétique rénovation » est délivré à la demande du maître d’ouvrage. Les frais de procédure inhérents à l’attribution du label demeure à la charge de la personne qui le demande.

Décret n° 2009-1154 du 29 septembre 2009

Les derniers articles

Bail commercial

Bail Commercial : Réputation non écrite de la clause tunnel et plus dangereux encore ?

Cette décision rappelle qu’une clause fixant un plancher et un plafond dans le cadre d’une clause d’indexation est réputée non écrite. Pour mémoire, la clause ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé sans indemnité d’éviction

Pour un bail commercial, dans le cadre de la délivrance d’un congé sans offre de renouvellement sans paiement d’une indemnité d’éviction pour motifs graves et ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial: Procédures collectives et suspension des poursuites

En application du principe de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur est irrecevable à poursuivre son action en résiliation du bail fondée sur l’acquisition de ...
Lire la suite →