Dans la catégorie :
Publié le 11 Sep 2022

Indexation plafonnée à 3,5%

La loi n°2022-1158 du 16 août 2022 limite à 3,5% l’augmentation des loyers des baux commerciaux entre le 1er avril 2022 et le 31 mars 2023 mais ce plafonnement n’est pas applicable à tous les locataires en vertu d’un bail commercial ou d’un bail dérogatoire.

Plus précisément, il résulte de la loi que les indexations basées sur l’Indice des loyers Commerciaux (ILC) intervenues ou à intervenir entre le 1er avril 2022 et le 31 mars 2023 seront limitées à 3,5%.

Ce plafonnement de l’indexation est limitée à certaines entreprises seulement qui cumulent les conditions suivantes:

  • moins de 250 salariés,
  • ET dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 50 millions EUR ou dont le total du bilan annuel n’excède pas 43 millions EUR

En cas de société appartenant à un groupe, il convient de se référer aux définitions de l’ annexe I au règlement (UE) n° 651/2014 de la Commission du 17 juin 2014

Sont donc exclus du plafonnement :

  • les indexations basées sur l’ILAT ou l’ICC
  • Les entreprises de plus de 250 personnes OU faisant plus de 50 M € de CA
  • le sociétés appartenant à un groupe au sens de de l’ annexe I au règlement (UE) n° 651/2014 de la Commission du 17 juin 2014

LOI n° 2022-1158 du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat

Les derniers articles

Bail commercial

Bail commercial : Conditions de fixation judiciaire du loyer binaire

Dorénavant, pour la fixation judiciaire du loyer minimum garanti d’un loyer binaire, le juge doit rechercher dans la commune intention des parties la volonté commune ...
Lire la suite →
Agent immobilier

Agent immobilier : Droit de préemption et honoraires de l’agent immobilier

Dans le cadre d’une vente, la commune qui préempte doit les honoraires de l’agent immobilier, peu importe si ce dernier est l’associé du vendeur. Pour ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : délai de requalification d’un bail dérogatoire et fraude

En cas de fraude (signatures successives de baux dérogatoires), le délai légal de deux ans pour demander la requalification d’un bail dérogatoire en bail commercial ...
Lire la suite →