Dans la catégorie :
Publié le 3 Nov 2009

Convocation d’une assemblée générale et responsabilité du syndic

Le mandataire répond non seulement du dol, mais encore des fautes qu’il commet dans sa gestion.

Le syndicat des copropriétaires de la résidence Le Parc à Bois Colombes a assigné un précédent syndic de copropriété, la société Sotragim aux droits de laquelle vient la société Nexity Saggel – gestion privée, en réparation du préjudice que celui ci aurait causé au syndicat en adressant à un copropriétaire une convocation qui lui avait été remise moins de quinze jours avant l’assemblée générale, ce qui avait entraîné l’annulation de cette assemblée et de celles subséquentes convoquées par un syndic dépourvu de qualité.

Pour débouter le syndicat des copropriétaires de sa demande, l’arrêt de la cour d’appel a rentenu qu’en présence d’incertitudes jurisprudentielles quant au calcul du délai de convocation, il ne pouvait être fait grief au syndic d’avoir adressé une convocation à un copropriétaire qui, selon la solution retenue pour le calcul du délai de quinzaine, était valable ou ne l’était pas.

La Cour de cassation censure la décision de la cour d’appel.

En statuant ainsi, alors qu’il incombe au syndic de copropriété de pourvoir au mieux aux intérêts de son mandant, ici le syndicat des copropriétaires, et de le préserver de tout risque connu, la cour d’appel a violé l’article 1992 du Code civil, ensemble l’article 1147 du même code.

La particularité de cet arrêt réside dans le fait que c’est au visa de l’article 1147 que la Cour de Cassation casse l’arrêt, c’est à dire qu’il fait peser sur le syndic une obligation de résultat quant à la réalisation de sa mission et notamment la convocation des copropriétaires à une assemblée générale.

Cour de Cassation, 3ème Chambre Civile, 21 octobre 2009 n° 08-19111

Les derniers articles

Bail commercial

Bail Commercial : Réputation non écrite de la clause tunnel et plus dangereux encore ?

Cette décision rappelle qu’une clause fixant un plancher et un plafond dans le cadre d’une clause d’indexation est réputée non écrite. Pour mémoire, la clause ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé sans indemnité d’éviction

Pour un bail commercial, dans le cadre de la délivrance d’un congé sans offre de renouvellement sans paiement d’une indemnité d’éviction pour motifs graves et ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial: Procédures collectives et suspension des poursuites

En application du principe de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur est irrecevable à poursuivre son action en résiliation du bail fondée sur l’acquisition de ...
Lire la suite →