Dans la catégorie :
Publié le 15 Oct 2023

Congé du Bailleur, quand le locataire peut-il partir ?

Suite à la délivrance d’un congé par le bailleur, le locataire n’a pas à informer le bailleur avant de déménager et n’est pas tenu de respecter un délai de préavis.

La Cour d’appel a condamné les locataires au paiement d’une provision au titre des dommages-intérêts, en raison du non paiement de deux mois de loyers jusqu’au terme du bail suite à la délivrance d’un congé par le bailleur.

Or, il résultait de ses propres constatations que:

  • les locataires, qui se prévalaient des dispositions de l’article 15 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, avaient quitté les lieux en exécution du congé délivré par le bailleur, en l’ayant informé, le 13 septembre 2019, qu’ils déménageaient
  • les locataires l’avaient avisé, par lettre recommandée du 17 septembre 2019, demeurée sans réponse, qu’un état des lieux de sortie serait établi par un huissier de justice le 26 septembre 2019.

Ainsi, la cour d’appel a statué par des motifs impropres à écarter le caractère sérieux de la contestation opposée par les locataires.

Cour de cassation, 3e chambre civile, 6 Juillet 2023 n°22-12.336

Les derniers articles

Bail d'habitation

Bail d’habitation : Délai du commandement de payer

La Cour de Cassation a rendu un avis sur le fait de savoir, si suite à la réforme du 27 juillet 2023, le délai de ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Location AIRBNB et usage

Un local affecté à un usage d’ habitation au 1er janvier 1970 ne perd pas cet usage lorsqu’il est ultérieurement réuni avec un autre local, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Renouvellement à une date différente et indexation

Lorsque la distorsion de la clause d’indexation provient seulement de ce que la date de renouvellement du bail commercial (1er juillet 2019) ne correspond pas ...
Lire la suite →