Dans la catégorie :
Publié le 21 Déc 2008

Bail commercial et contestation du congé

Par sa contestation du congé formée en défense à l’action principale engagée par le bailleur devant le tribunal, le locataire conserve la possibilité de former à toute hauteur de la procédure, et en dehors de toute forclusion, une demande en paiement de l’indemnité d’éviction.

En l’espèce, une société avait acquis un fonds de commerce dans le cadre de la liquidation judiciaire de la société locataire. Cette société a réclamé le droit d’obtenir le paiement d’une indemnité d’éviction, alors que le bailleur avait engagé une action en validation d’un congé délivré avec dénégation du droit à la propriété commerciale.

La Cour de Cassation suit les motifs de la cour d’appel de Nîmes et consacre le fait que la contestation du congé formée en défense à l’action principale engagée par le bailleur, peut intervenir à toute hauteur de la procédure et n’est enfermée dans aucune délai.

En outre, il résulte de cette décision que la non-exploitation continue d’un fonds au sens de l’article L.145-8 du code de commerce (c’est-à-dire durant les trois dernières années précédant la date d’effet du congé), est légitime (et, partant, ne saurait priver le locataire de son droit à renouvellement), dès lors qu’elle trouve sa cause dans le déroulement de la procédure collective.

Cour de Cassation 3ème Chambre Civile 10 décembre 2008 n°07-15241

Les derniers articles

Bail d'habitation

Bail d’habitation : Délai du commandement de payer

La Cour de Cassation a rendu un avis sur le fait de savoir, si suite à la réforme du 27 juillet 2023, le délai de ...
Lire la suite →
Bail d'habitation

Bail d’habitation : Location AIRBNB et usage

Un local affecté à un usage d’ habitation au 1er janvier 1970 ne perd pas cet usage lorsqu’il est ultérieurement réuni avec un autre local, ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Renouvellement à une date différente et indexation

Lorsque la distorsion de la clause d’indexation provient seulement de ce que la date de renouvellement du bail commercial (1er juillet 2019) ne correspond pas ...
Lire la suite →