Dans la catégorie :
Publié le 17 Avr 2017

Application de l’indexation avec retard par le bailleur

Le bailleur qui fait application tardivement de la clause d’indexation ne peut commencer à mettre en œuvre celle-ci que sur les cinq dernières années, d’une part, en partant du loyer de base, et d’autre part en prenant comme indice de référence l’indice du trimestre correspondant à la date à laquelle il peut procéder à sa première indexation et non l’indice de prise d’effet du bail.

En l’espèce, cest à tort que le bailleur qui n’a jamais fait application de la clause de révision annuelle du loyer soutient qu’il convient de retenir l’indice du coût de la construction mentionné sur le contrat conclu en 1991 (956) pour la première révision non couverte par la prescription en 2009, situation qui aboutirait à une distorsion prohibée entre la période de variation de l’indice et la période de révision.

Doit s’appliquer la clause du bail par laquelle le loyer est révisable chaque année selon la variation de l’indice du coût de la construction, qui s’analyse comme une clause d’échelle mobile, puisqu’elle réunit les critères de périodicité, annuelle en l’espèce, et d’automaticité, le loyer étant automatiquement indexé en fonction d’un indice de base fixe.

L’application d’un indice de référence fixe dans les clauses d’indexation n’est pas contraire aux dispositions d’ordre public de l’article L. 112-1 du Code monétaire et financier, sous réserve que l’application de l’indexation ne puisse faire subir au loyer une variation d’indice supérieure à la durée s’écoulant entre chaque révision.

Il convient donc de retenir l’indice applicable au moment de la première révision non prescrite (soit 1502 au lieu de 956).

Cour d’appel, Paris, Pôle 5, chambre 3, 15 Mars 2017 n° 15/05374

Les derniers articles

Bail commercial

Bail Commercial : Réputation non écrite de la clause tunnel et plus dangereux encore ?

Cette décision rappelle qu’une clause fixant un plancher et un plafond dans le cadre d’une clause d’indexation est réputée non écrite. Pour mémoire, la clause ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial : Congé sans indemnité d’éviction

Pour un bail commercial, dans le cadre de la délivrance d’un congé sans offre de renouvellement sans paiement d’une indemnité d’éviction pour motifs graves et ...
Lire la suite →
Bail commercial

Bail commercial: Procédures collectives et suspension des poursuites

En application du principe de l’arrêt des poursuites individuelles le bailleur est irrecevable à poursuivre son action en résiliation du bail fondée sur l’acquisition de ...
Lire la suite →