Avocats à la Cour d’appel de Paris

Bail commercial

Gabriel Neu-Janicki

Loyer du bail renouvelé et faits postérieurs

dimanche 20 mars 2022, par Gabriel Neu-Janicki

Pour la détermination du loyer du bail commercial renouvelé, l’expert doit se placer à la date de renouvellement du bail commercial et ne peut pas prendre en compte l’extension de la galerie marchande intervenue postérieurement.

En effet, pour mémoire, il résulte de l’article L. 145-33 du Code de commerce que ne peuvent être pris en considération, pour le calcul du prix du bail renouvelé, que les éléments existant à la date du renouvellement.

En l’espèce, le bail porte sur un local commercial, à usage de maroquinerie et articles de voyage, situé dans la galerie marchande d’un centre commercial.

A la suite de la demande de renouvellement du bail, acceptée par le bailleur, ce dernier a saisi le juge des loyers commerciaux en fixation du loyer du bail renouvelé au 1er janvier 2012.

Pour fixer à une certaine somme le prix du bail renouvelé au 1er janvier 2012, et prendre en compte dans ce calcul la rénovation et l’extension de la galerie marchande intervenue le 28 novembre 2012, l’arrêt retient que la création de galeries était connue et certaine à la date du renouvellement, les travaux d’amélioration et d’extension étant déjà acquis et entrés dans le champ contractuel.

En statuant ainsi, alors que l’extension de la galerie marchande est intervenue postérieurement au renouvellement du bail, la cour d’appel a violé le texte susvisé.

Cour de cassation, 3e chambre civile, 9 Mars 2022 n°20-19.188

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

rics

©2007-2022  — Cabinet Neu-Janicki — Tous droit réservés. Utilisation commercial interdite.

Mentions légales | | Suivre la vie du site RSS 2.0