Avocats à la Cour d’appel de Paris

Copropriété

Gabriel Neu-Janicki

Vente de lots dans une copropriété qui n’a pas de règlement de copropriété

dimanche 28 novembre 2010, par Gabriel Neu-Janicki

L’absence de rédaction et de publication d’un règlement de copropriété ne fait pas obstacle à la vente de lots de copropriété dès lors qu’ils sont individualisés et qu’il n’en résulte aucune confusion avec les lots de l’autre copropriétaire.

En l’espèce, par acte notarié du 10 mars 2006, les consorts X ont vendu à la SCI Cast les lots n° 4 à 6 d’un immeuble en copropriété dont M. Y était propriétaire des autres lots, numérotés 1 à 3 ; celui-ci a assigné la SCI Cast et les consorts X en nullité de la vente sur le fondement des articles 1109 et suivants, 1134 et 1166 du Code civil pour défaut d’établissement préalable d’un règlement de copropriété.

M. Y a fait grief à l’arrêt de le débouter de cette demande, alors, selon le moyen soutenu par lui, que le statut de la copropriété s’applique à tout immeuble bâti dont la propriété est répartie entre plusieurs personnes par lots comprenant chacun une partie privative et une quote-part des parties communes ; que le règlement de copropriété a pour objet notamment de réaliser, constater ou ordonner la division de la propriété en parties privatives et quotes-parts de parties communes ; que la vente d’un lot ne peut donc intervenir sans que la consistance des parties privatives et des parties communes et les quotes-parts de ces dernières aient été déterminées ou constatées par le règlement de copropriété (violation des articles 1er, alinéa 1, et 14, alinéa 3, de la loi du 10 juillet 1965 et 3, alinéa 1, du décret du 17 mars 1967). Le pourvoi du voisin est rejeté.

La cour d’appel a retenu à bon droit que l’absence de rédaction et de publication d’un règlement de copropriété ne faisait pas obstacle à la vente de lots de copropriété dès lors qu’ils étaient individualisés et qu’il n’en résultait aucune confusion avec les lots de l’autre copropriétaire.

Cour de Cassation, 3ème Chambre Civile, 17 novembre 2010 n° 10-11287

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

rics

©2007-2020  — Cabinet Neu-Janicki — Tous droit réservés. Utilisation commercial interdite.

Mentions légales | | Suivre la vie du site RSS 2.0