Avocats à la Cour d’appel de Paris

Bail commercial

Gabriel Neu-Janicki

Liquidation judiciaire et cession du bail aux enchères publiques

dimanche 19 juillet 2020, par Gabriel Neu-Janicki

En cas de liquidation judiciaire, le juge-commissaire ne peut pas autorisé le liquidateur à céder le fonds de commerce aux enchères publiques puisque l’article L.641-12 du code de commerce prévoit qu’en cas de cession du droit au bail le liquidateur doit le faire dans les conditions prévues au contrat conclu avec le bailleur avec tous les droits et obligations qui s’y attachent.

Pour mémoire, aux termes de l’article L.641-12 du code de commerce : "la liquidation judiciaire n’entraîne pas de plein droit la résiliation du bail des immeubles affectés à l’activité de l’entreprise.Le liquidateur ou l’administrateur peut continuer le bail ou le céder dans les conditions prévues au contrat conclu avec le bailleur avec tous les droits et obligations qui s’y attachent".

En l’espèce, l’article 11.3.1 du bail ne permet au preneur de céder son droit au bail qu’à l’acquéreur de l’intégralité de son fonds de commerce et qu’avec l’agrément préalable du bailleur.

La cession du bail envisagée par le liquidateur doit en conséquence respecter ces conditions contractuelles.

En effet, la cession du bail commercial envisagée par le liquidateur judiciaire de la locataire doit respecter les conditions contractuelles qui, en l’espèce, ne permettent au preneur de céder son droit au bail qu’à l’acquéreur de l’intégralité de son fonds de commerce et qu’avec l’agrément préalable du bailleur.

Or, les conditions contractuelles ne sont pas respectées lorsque la cession doit intervenir aux enchères publiques, puisque la vente est alors parfaite dès l’adjudication, ce qui ne permet pas au bailleur d’exercer son droit d’agrément du cessionnaire.

C’est donc à tort que le juge-commissaire a autorisé la cession du fonds de commerce aux enchères publiques.

Cour d’appel, Grenoble, Chambre commerciale, 2 Juillet 2020 n° 20/00527

Vos commentaires

  • Le 23 juillet à 12:14, par Louis Granier

    Bonjour,

    Je suis un lecteur attentif de vos productions du dimanche dont je vous remercie vivement.

    Je me trouve, potentiellement, devant le cas jugé par la Cour d’appel de Grenoble que je souhaiterai prendre connaissance dans son intégralité afin, le cas échéant, de l’invoquer contre le Juge-Commissaire de mon affaire.

    Pourriez-vous m’en faire parvenir la copie ?

    Cordialement,

    Louis GRANIER

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

rics

©2007-2020  — Cabinet Neu-Janicki — Tous droit réservés. Utilisation commercial interdite.

Mentions légales | | Suivre la vie du site RSS 2.0