Avocats à la Cour d’appel de Paris

Bail commercial

Gabriel Neu-Janicki

Les limites d’une clause de solidarité

dimanche 13 octobre 2019, par Gabriel Neu-Janicki

La solidarité du cédant envers le bailleur du fait du cessionnaire est limité par la clause de solidarité à ce qui y est stipulé au bail commercial et rien d’autres.

En l’espèce, selon la clause de l’acte de cession du fonds de commerce, reprenant les termes du bail commercial transmis, le cédant demeure garant solidaire de son cessionnaire pour le paiement du loyer et l’exécution de toutes les conditions du bail.

Force est donc de constater que l’obligation de garantie du solidaire du cédant est limitée aux loyers et à l’exécution de toutes les conditions du bail.

L’engagement de parfaite exécution des conditions du bail ayant pris fin avec ce dernier, et en l’absence de mention contraire, le cédant n’est pas tenu au titre des indemnités d’occupation dues par le cessionnaire.

De même, le cédant ne saurait être tenu des conséquences de la défaillance du cessionnaire à restituer le local après la résolution du bail, qui constitue une faute quasi-délictuelle et ne se rattache pas au contrat de bail qui a pris fin.

Cour d’appel, Douai, 2e chambre, 2e section, 19 Septembre 2019 – n° 19/00485

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

rics

©2007-2019  — Cabinet Neu-Janicki — Tous droit réservés. Utilisation commercial interdite.

Mentions légales | | Suivre la vie du site RSS 2.0