Avocats à la Cour d’appel de Paris

Gabriel Neu-Janicki

Restaurant à l’entrée d’un centre commercial et le froid

dimanche 11 novembre 2012, par Gabriel Neu-Janicki

Non, la Cour de Cassation n’a pas fait de déclaration de guerre au bailleur des centres commerciaux, elle rappelle son obligation de délivrance.

En effet, le bailleur est obligé, par la nature du contrat, et sans qu’il soit besoin d’aucune stipulation particulière, de délivrer au preneur la chose louée, d’entretenir cette chose en état de servir à l’usage pour lequel elle a été louée et d’en faire jouir paisiblement le preneur pendant la durée du bail.

Selon l’arrêt attaqué, la société locataire de locaux à usage de café-restaurant et situés dans un centre commercial, se plaignant d’entrées d’air froid dues au mauvais fonctionnement des portes d’accès à ce centre l’empêchant d’exploiter normalement les lieux loués, a assigné la bailleresse en réparation de son trouble de jouissance.

Pour rejeter cette demande, l’arrêt, après avoir relevé qu’une clause du bail stipule que le preneur s’interdit tout recours en diminution de loyer du fait de l’interruption dans le fonctionnement des appareils communs et que la locataire réclame la restitution de 50 % du montant des loyers réglés pendant la durée du trouble, peu important qu’elle lui donne la qualification de dommages-intérêts, retient que la clause susvisée rend sa demande irrecevable.

En statuant ainsi, alors que la clause litigieuse ne décharge pas la bailleresse de son obligation de délivrance et ne prive pas la locataire du droit de demander l’indemnisation de son trouble de jouissance, la cour d’appel a violé l’ article 1719 du Code civil , ensemble l’ article 1134 du Code civil .

Cour de cassation, Chambre civile 3, 31 Octobre 2012, n° 11-20660

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

rics

©2007-2017  — Cabinet Neu-Janicki — Tous droit réservés. Utilisation commercial interdite.

Mentions légales | | Suivre la vie du site RSS 2.0