Avocats à la Cour d’appel de Paris

Agent immobilier

Gabriel Neu-Janicki

Clause pénale et caractères très apparents

dimanche 4 octobre 2020, par Gabriel Neu-Janicki

Pour recevoir application, la clause pénale doit être rédigée en caractères très apparents en gras et donc ne pas être comme d’autres stipulations du mandant.

L’agent immobilier en charge d’un mandat de vente sans exclusivité portant sur un bien immobilier doit être débouté de son action en paiement de la clause pénale par le mandant.

En effet, même rédigée en gras, cette clause est rédigée en très petits caractères et se trouve noyée dans le corps des conditions générales sans être individualisée dans un paragraphe spécifique.

Elle n’est donc pas très apparente et ne ressort nullement du reste du texte des conditions générales du mandat, d’autant plus que le paragraphe suivant est également en gras.

En outre, la faute que le mandant a pu commettre en omettant d’aviser sans délai l’agent immobilier de la vente du bien n’a pas pu faire perdre à ce dernier une chance certaine de percevoir sa commission puisqu’à la date de signature du second compromis avec les acheteurs présentés par l’agence le bien immobilier n’était déjà plus disponible à la vente.

Cour d’appel, Besançon, 1re chambre civile et commerciale, 21 Septembre 2020 n°19/00354

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

rics

©2007-2020  — Cabinet Neu-Janicki — Tous droit réservés. Utilisation commercial interdite.

Mentions légales | | Suivre la vie du site RSS 2.0